DATE : 4 novembre 2016
HEURE : 23 h 30 min
ADRESSE : 24 rue Royale, 69001 Lyon
LIEU : Annexe
Acid & Rave – CHRIS LIBERATOR, P.MOORE

Annexe Club : GAY/LESBIAN/HETERO/QUEERS/ASEXUAL/COLORS/HUMANS/NO JUDGMENT

Let’s just do a party in a good mood.
————————–————————–————————–——-
Acid & Rave est de retour !

Toujours pour faire la part belle aux artistes emblématiques du mouvement Techno, de ceux qu’on ne voit pas en festival tous les week-ends mais qui regorgent de savoir-faire et d’armes secrètes, nous recevons, pour bien commencer ce mois de Novembre ; Chris Liberator !

Quel autre lieu que le bunker de l’Annexe, pour habiller comme un gant ces soirées, dans la moiteur et le brouillard des sous-sols.

Mini bio’ à la fin du descriptif.

– — – — – — – — – — – — – — – — – — – —

▩ Room 1 ▩

▤ – Chris Liberator [Stay up Forever, Cluster, Hydrolix]
RA : https://www.residentadvisor.net/dj/chrisliberator

▤ – DJ P.Moore [Imported] – Old School Dj Set
SC : https://soundcloud.com/dj-p-moore

Art work : Kevin Moulin Graphiste

▤ ▬ ▬ ▬ RECAP ▬ ▬ ▬ ▤

Sur place ; 8 Euros.
Pas de préventes, venez tôt.

■ Vendredi 4 Novembre
■ 23h30 jusqu’à l’aube
■ Annexe Club

> METRO A – Hôtel de Ville

▤ ▬ ▬ ▬ PARTENAIRES ▬ ▬ ▬ ▤

Kiblind
Hapta Lyon
Trax Magazine
Topapéro
ZYVA
Lyon Événements

▤ ▬ ▬ ▬ Hé, pssst… ▬ ▬ ▬ ▤

WS – www.tapage-nocturne.eu
FB – www.facebook.com/TapageNocturneLyon
SC – https://soundcloud.com/tapage-nocturne-records
TW – www.twitter.com/TapageLyon
INST – http://www.instagram.com/tapagenocturne

▬ ▬ ▬

Les mini Bio’

▤ – Chris Liberator [Stay up Forever, Cluster, Hydrolix]

Avec plus de 20 ans d’expérience, des centaines de sorties et de remixes sous différents alias, une multitude de labels incroyables, l’anglais Chris Knowles aka Chris Liberator est sans nul doute l’un des artistes les plus hyperactifs que le mouvement ait connu.

Ayant participé activement à l’éclosion du mouvement rave à Londres au début des années 90, sa musique en est de toute évidence le témoin par les sonorités acid qui la caractérise. Sa jeunesse passée au sein du mouvement punk constitue également une grande influence, et jouera un rôle important tout au long de sa carrière marquée par un engagement clairement anticapitaliste.

En 1993 il fonde le célèbre label Stay Up Forever aux côtés de ses deux acolytes Liberator (Julian et Aaron), qui deviendra rapidement le berceau de nombreux classiques d’acid techno. Partagé entre de nombreux pseudonymes et collaborations, le label accueillera notamment Dave The Drummer, Steve Mills, Guy McAffer, Sterling Moss pour ne citer qu’eux. Le morceau « One Night in Hackney » signé par Chris Liberator et Dave The Drummer constitue une des pièces incontournables du label, encore régulièrement jouée par de nombreux artistes.

Squats, free party, festivals et clubs du monde entier, il est l’un des premiers DJ à voyager sous l’étendard de l’acid techno aux 4 coins du globe, et contribue même au lancement du mouvement dans de nombreux pays tels que le Brésil, le Venezuela ou encore la Pologne.

Ce monstre de la TB-303, farouchement anticapitaliste mais toujours souriant, ne sait de toute évidence jamais s’arrêter… Et c’est tant mieux pour nous.

▤ – P.Moore [Imported]

Début des années 90, l’hexagone vibre aux fréquences d’une musique dont seule une poignée de précurseurs en a le secret. P. Moore en fait parti, écumant les meilleures scènes du pays et devenant rapidement une figure emblématique du mouvement techno francais.

Résident des soirées Storm au Rex Club et de Radio FG, en 1996 il est même classé 5ème DJ francais par la référence de l’époque : le défunt CODA magazine.

Marquée par son implication au sein de l’émergence des mouvances électro, notamment à travers la création de Technopol et du festival Nuits Sonores dont il est le co-fondateur, sa carrière réflète une bonne dose d’énergie et une grande générosité ! Ce n’est d’ailleurs qu’en 2016 qu’il opère un (in)attendu come-back derrière les platines, après 12 années entièrement consacrées à l’organisation des Nuits Sonores.

Son passé de batteur, puis de DJ généraliste en clubs, lui permet d’imposer un style groove implacable, aux accents jazzy & soul omniprésents, apte à emballer n’importe quel dancefloor réticent… Car Détroit restera l’ultime référence : des années Motown à la révolution Underground Resistance, presque un demi-siècle d’histoire musicale au détour des sillons…

Il nous fera l’honneur d’effectuer deux DJ sets old-school pour l’occasion, afin d’ouvrir le bal et de clôturer cette soirée qui s’annonce plutôt mouvementée !

-->
mentions légales
© Tapage Nocturne par MAXIME FORT. Tous droits réservés.