DATE : 13 juillet 2018
HEURE : 23 h 15 min
ADRESSE : 3 rue de Cronstadt, 69007 Lyon
LIEU : Le Petit Salon
Nacht #25 – DAVE CLARKE B2B DJ BONE

Apnée. Nous y voilà, c’est la fin de la cinquième saison de Tapage Nocturne, déjà.

Pas de larmes mais beaucoup de sourires et une envie : celle de là clôturer en grandes pompes. Le final prendra place au Petit Salon avec un plateau des grandes occasions pour un versus rare, celui de Dave Clarke et Dj Bone. Choc frontal et métissage des genres, les deux barons seront accompagnés par l’Anglais Cleric et l’Italien Fabrizio Rat en live.

Tour d’horizon européen à travers le plateau d’une seule et même nuit, le tout saupoudré des résidents talentueux de l’association. Les mots manquent.

Beware.

▪▫▪▫▪▫▪▫

▫ ROOM 1

■ Dave Clarke b2b DJ Bone
DC1 – https://www.discogs.com/fr/artist/1000-Dave-Clarke
DC2 – https://www.discogs.com/fr/artist/12865-DJ-Bone

■ Cleric [Clergy Figure]
DC – https://www.discogs.com/fr/artist/2952581-Cleric-2

■ Fabrizio Rat – La Machina – Live [Blackstrobe Involve]
DC – https://www.discogs.com/fr/artist/1754521-Fabrizio-Rat-Ferrero

■ Jibis [Jibis Records]
SC – https://soundcloud.com/jibismusic

▫ ROOM 2

■ Istigkeit [Blackwater]
SC : https://soundcloud.com/istigkeit-1

■ Bothmark [Tapage Nocturne]
SC : https://soundcloud.com/bothmark

■ Roy Shifter – Live [Tapage Nocturne]
SC : https://soundcloud.com/royshifter

Crédits Visuels : Alexandre Turkav

▪▫▪▫▪▫▪▫

▫ L’essentiel

■ Vendredi 13 Juillet
■ 23h15 jusqu’à l’aube
■ Le Petit Salon
■ 3 rue de Cronsdadt, 69 007 Lyon

▫ Billetterie

■ https://yurplan.com/event/Tapage-Nocturne-Dave-Clarke-b2b-Dj-Bone-Nacht-25/28805?from=TNWebsite
■ Places non remboursables

▪▫▪▫▪▫▪▫

Friends,

■ Trax Magazine
■ ZYVA
■ Make x France
■ Vesper
■ Dure Vie
■ Le Bonbon Lyon

▪▫▪▫▪▫▪▫

Follow us,

WS – www.tapage-nocturne.eu
FB – www.facebook.com/TapageNocturneLyon
SC – https://soundcloud.com/tapage-nocturne-records
INST – http://www.instagram.com/tapagenocturne
TW – www.twitter.com/TapageLyon

▪▫▪▫▪▫▪▫

■ Dave Clarke [Skint Records] – NLD

Qui n’a jamais entendu parler du « Baron de la techno », celui-là même aux tendances anarchistes bien trempées et à l’âme punk bien ancrée ? On parle ici de Dave Clarke, cette figure emblématique passionnée de technologie, qui a su surprendre toute une génération notamment dès l’arrivée de sa trilogie nommée Red, sortie sur le label Bush Records en 1994.

DJ passionné, producteur aguerri, il n’a pas hésité à puiser son inspiration auprès de Bahaus ou encore Savages, influences lui ayant permis de modeler sa propre patte. Il s’est d’ailleurs risqué à remixer des classiques de Moby, Depeche Mode ou encore The Chemical Brothers, à toucher l’intouchable.

Après un sérieux accident en Serbie en 2016, qui lui valut une pause dans la production, Dave Clarke eut le désir de faire paraître d’innombrables émotions dans chacune de ses créations. Son dernier album, » Desecration of Desire », sorti sur le label Skint Records, en est le dernier témoin. En effet, l’homme à la carrière exemplaire ne reste pas sur ses acquis et s’efforce de cultiver un univers particulier, laissant parler sa musique et ses positions sur le monde qui l’entoure.

Aujourd’hui, le natif Anglais se produit à l’international dans de nombreux festivals tels que Awakenings ou encore Glastonburry, dans des clubs réputés tels que Fabric ou Tresor, mais conserve une polyvalence certaine en animant toujours son émission de radio hebdomadaire White Noise, s’affirmant ambassadeur de marques telles que Serato ou Waves.

■ Dj Bone [Subject Detroit] – USA

« An uncompromising, hype hating, 100% independant, real Detroit native come auditory striker and soul controller that cannot be bought » – Dj Bone

DJ Bone, DJ indépendant et underground de Détroit, toujours à contre-courant. Une cadence constante : celle de la qualité.

Vivant ses performances comme si c’était les dernières, il s’attèle à proposer des lives s’éloignant du standard à proprement parlé. Il est en effet considéré comme un DJ à multiples facettes, utilisant au mieux toutes les techniques de Djing qui sont à sa disposition, toujours dans l’idée de ne pas céder à la facilité. D’exposer – le plus largement – l’éventail des skills caractérisant l’artiste qu’il est.

Fondateur du label Subject Detroit (1998), Eric Dulan, de son vrai nom, a toujours eu le souci du détail, notamment lors de ses tournées ce qui lui vaut aujourd’hui le statut affirmé de maître de scène. Influencé depuis le début de sa carrière par les ondes de sa ville natale, Detroit, Dj Bone alimente la plupart du temps ses sets de sons funky et éclectiques. L’homme n’a de limites que celles qu’il s’impose, tout comme sa palette artistique, à savoir quasiment aucunes.

■ Cleric [Clergy Figure] – UK

Cela fait maintenant quelques temps que le nom de Cleric fait écho dans l’esprit de chaque aficionado de musique électronique. S’étant fait une place de choix dans le label Figure de Len Faki, qui le pris d’ailleurs très rapidement sous son aile, ce talent d’Outre-Manche écume désormais les clubs et festivals en sa compagnie, ou non, et provoque une effervescence inexplicable à chacun de ses passages.

Jorden, de son vrai nom, a su acquérir une vision mature de sa carrière, dès ses débuts, n’ayant pourtant qu’à peine la vingtaine. Dès 2015, il fonde son propre label « CLERGY », qui accueille désormais onze EPs, mettant en avant des collaborations avec Dax J, Reflec ou encore Wrong Assessment.

Apparence humble et détermination certaine, Cleric fait bel et bien partie intégrante de la nouvelle vague, usant d’une patte hypnotique et d’un ton puissant dans chacune de ses compositions.

■ Fabrizio Rat [Blackstrobe Involve] – IT

« Take a piano, the classic and romantic instrument, and project it into the hypnotic and powerful soudnscape of techno music » – Fabrizio Rat

Pianiste de formation, Fabrizio Rat a toujours voulu mettre en lumière l’improvisation, s’essayant à l’alliance de musique contemporaine et électronique depuis son adolescence.

Lassé de pratiquer de son instrument favori de manière classique, il décide de se tourner vers une production différente, majoritairement axée sur la musique « techno ». En 2010, il crée son premier groupe nommé initialement Jukebox, puis Cabaret Contemporain, composé d’une guitare, d’une batterie, de deux contrebasses et évidemment d’un piano, prodiguant de l’harmonie à ses ensembles.

Rapidement influencé par Jeff Mills, Fabrizio combine avec succès l’acoustique de son piano avec les rythmes acids de ses machines (TB-303, TR-909) et sort alors deux EPs marquant fortement sa carrière : « La Machina » et « Technopiano ».

Le Technopianiste, obsédé par l’exploration sonore et la création, produit par la suite son premier album, Black Strobe, caractérisé d’une techno dite hybride et hypnotique. Le tout co-produit par Arnaud Rebotini, qui a signé l’Italien expatrié à Paris sur son label.

Aujourd’hui, il épate son public avec ses lives, maniant le piano d’une main et les machines de l’autre, dans lesquels une dimension mystique se laisse apprécier.

mentions légales
© Tapage Nocturne par MAXIME FORT. Tous droits réservés.